La Via Francigena

La Via Francigena, sur les traces des pèlerins

La Via Francigena était l’ancien système routier de commerce et de pèlerinages qui, au Moyen Âge, reliait l’Europe du Nord à Rome. Le tracé d’aujourd’hui, reconnu comme Itinéraire Culturel Européen par le Conseil de l’Europe, suit le chemin accompli en 990 par Sigerico, archevêque de Canterbury, qui, faisant son retour de Rome vers l’Angleterre, il a écrit un journal de voyage. Il lui fallut 79 jours pour parcourir, presque toujours à pied, les quelque 1600 km qui le séparaient de la destination, en notant chaque étape de son voyage et en décrivant les lieux qui suscitaient le plus son intérêt.

Se mettre aujourd’hui en marche sur la Francigena, sur les traces des pèlerins qui, des îles britanniques, du Royaume des Francs, des régions les plus reculées de l’Empire, se rendaient à la Ville éternelle, est un voyage dans l’espace, dans le temps, mais surtout en soi. En arrière-plan il y a des chemins de montagne, des rues blanches, des crêtes de colline et des sentiers de forêt; mais aussi des anciens villages, des églises de campagne, des villes merveilleuses comme Lucques, San Gimignano, Sienne. Il n’est pas nécessaire de tout faire, et peu importe d’où l’on part, ni que l’on aille vers le sud ou vers le nord. La Francigena sera de toute façon un chemin de découverte: du paysage qui varie à chaque changement de direction, de nos racines historiques et de notre identité culturelle.

La Via Francigena rencontre le territoire de Montaione le long de l’étape de San Miniato à Gambassi Terme. Trois heures de marche pendant lesquelles on tombe sur l’Eglise Paroissiale de Coiano, on parcourt des collines avec des versants qui bordent vignobles, maisons paysannes, oliviers, et on traverse des clairières et des plantations. A mi-chemin, près de la Francigena, vous pouvez prendre le sentier 1 puis le sentier 3 du réseau Itinéraires dans le vert de la Monicipalité de Montaione, et rejoindre la “Jérusalem” de San Vivaldo, autre ancien lieu de pèlerinage, la citadelle de chapelles et temples construite dans le bois par les Franciscains au début du ‘500 et ornée par de groupes sculpturaux de l’école de Della Robbia.

Pour plus d’informations: www.viefrancigene.org

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER