Pieuses Femmes

La petite chapelle, plusieurs fois restaurée et remaniée entre ‘600 et ‘800, abrite la scène décrite dans l’Évangile de Luc (23, 27-31), de Jésus traîné dans les chaînes par un bourreau – au visage désagréable – qui se retourne pour consoler les Pieuses Femmes de Jérusalem qui le suivent en pleurant.

Bien que privées de leurs bras, les statues masculines conservent leur expression intacte, lors que les poses variées des têtes et des mains des Pieuses Femmes donnent de la vivacité au récit. En arrière-plan, la fresque presque complètement perdue, montre quelques personnages dans des vêtements de la Renaissance, en train d’assister à ce qui se passe dans la rue en regardant par les fenêtres d’une habitation. Bien que la fresque soit très abîmée, on peut apercevoir en haut, au centre, un homme en train de jouer avec un singe.

Abonnez-vous à la newsletter

Retour en haut