Maison de Caifa

La chapelle, composée par deux volumes, abrite deux groupes en terre cuite représentant respectivement Jésus devant Caïphe et Jésus outragé: des scènes dans lesquelles les chercheurs découvrent l’intervention de Benoît Buglioni et d’Agnol di Polo. Dans la première scène, Jésus vient de déclarer d’être le fils de Dieu, devant le grand conseil du Sanhédrin, et le grand prêtre Caïphe répond à ce qu’il considère comme un blasphème en déchirant son vêtement. Dans la seconde, au contraire, Jésus est outragé par les serviteurs de Caïphe.

Esthétiquement et figurativement on peut voir un contraste très fort entre le personnage positif, Jésus, qui pose avec une digne résignation et les personnages négatifs, les serviteurs, représentés comme des démons grotesques, avec des visages désagréables et presque enflés.
L’un des personnages dans la scène de Jésus outragé fait avec sa main un signe soi-disant “delle fiche”, un geste vulgaire et très commun au Moyen Age et à la Renaissance, également rappelé par Dante (Enfer XXV, 2).

Abonnez-vous à la newsletter

Retour en haut