La “Jérusalem” de San Vivaldo

Un lieu unique qui comprend un extraordinaire mélange d’histoire, d’art, de spiritualité et de nature. La “Jérusalem” de San Vivaldo, construite au début du XVIè siècle par les “Frères Mineurs” de Saint-François, est l’un des exemples les plus significatifs de reproduction des lieux de Terre Sainte en Occident, dans le but de pèlerinage substitutif.
Pendant de longs siècles, la tradition médiévale du pèlerinage à Jérusalem a été empêchée par la chute de la Palestine en main arabe, puis ottomane. C’est pour cela que les Franciscains, déjà gardiens du Saint-Sépulcre, s’y installèrent dans un couvent, et ont construit dans le bois une citadelle de chapelles et de temples afin que, de près ou de loin, on puisse y accourir et accomplir symboliquement son pèlerinage.
L’unicité du Mont-Sacré de San Vivaldo, par rapport à d’autres complexes italiens et européens analogues, est dû à son implantation topographique: les édifices sont en effet disposés dans la forêt selon un ordre qui reproduit à l’échelle le plan de ce qu’était la Jérusalem d’autrefois, bien qu’autrement orientés, avec une hauteur qui n’existe pas ailleurs.

Expression d’une architecture “pauvre”, mais soutenue par des éléments typiquement classiques, les chapelles sont la demeure de groupes sculpturaux polychromes originaux en terre cuite modelés avec de la peinture à froid, inspirés d’épisodes de la Passion et de la vie de Jésus de Nazareth.
Œuvre de grands sculpteurs plastiques florentins comme Giovanni Della Robbia, Agnolo di Polo, Benedetto Buglioni, et magnifiquement complété par des fresques prospectives, le corpus sculptural de San Vivaldo constitue l’un des moments les plus intéressants de l’histoire des œuvres en Terre cuite toscanes du XVIè siècle.

Les dizaines d’habitants immobiles qui peuplent les chapelles, avec leurs visages creusés, l’expression prononcé et les vêtements polychromes, étaient là pour envoyer le message évangélique, au bénéfice du fidèle cultivé et de l’illettré.
Aujourd’hui, ils accueillent le visiteur comme dans un grand théâtre sacré avec une grande force expressive, en l’accompagnant dans un voyage de méditation. Un voyage à travers la beauté d’un art authentiquement populaire. L’idée du complexe est due à Frère Tommaso de Florence. De lui, on sait qu’il a vécut des années à San Vivaldo après avoir fait de longs séjours en Orient et peut-être en Terre Sainte, et qu’il est mort en 1534.

Les constructions du couvent, des chapelles et de l’église, tels qu’ils nous apparaissent aujourd’hui, ont avancé simultanément et ont été achevées rapidement, notamment grâce à la ferveur spirituelle et l’orgueil civique des peuples du lieu.

À l’arrivée des Franciscains à la fin du XVè siècle, en effet, l’ancienne église de S. Maria in Camporena était déjà présente. Elle fut siège d’un ancien culte local lié à la figure de l’ermite Vivaldo dont les origines historiques sont incertaines, mais qui aurait vécu le XIIIè et XIVè siècle et qui est mort ici seul, dans la cavité d’un tronc de châtaignier où il s’était établit.

La petite “Jérusalem de Toscane” naît donc aussi depuis la dévotion liée à l’ancienne tradition érémitique de ce lieu, si enraciné dans les populations de tout le Valdelsa, qui sont venus nombreux pour contribuer à la construction des chapelles.

À cet égard, il semble que ceux qui se sont engagés à transporter à pied les pierres depuis le lit du torrent voisin Evola jusqu’au chantier en haut de la colline.
Déjà en 1516 (en 1517 selon le calendrier “style moderne”), une lettre pontifical du Pape Léon X concédait l’indulgence à ceux qui se rendaient en pèlerinage aux 34 chapelles de Saint-Vivaldo, et pendant des siècles, la tradition du pèlerinage s’est maintenue vivante près de ce lieu saint.
La “Jérusalem” d’aujourd’hui ne coïncide pas tout à fait avec le projet initial. Une partie des loci (lieux) nommés dans la lettre pontificale ont été perdus au fil du temps, tandis que d’autres ont été ajoutés à des époques successives.
Les transformations n’ont cependant pas altéré l’ensemble de l’œuvre et sa très haute valeur historique, artistique, spirituel et anthropologique.

Gerusalemme di San Vivaldo
Via S. Vivaldo, 1, 50050 San Vivaldo FI
43.524313, 10.898291

VISITES, HORAIRES ET BILLETS:

Le complexe monumental “La Gerusalemme di San Vivaldo” peut être visité aux horaires suivants:

Horaire d’hiver
Du 1er novembre au 31 mars
Lundi-samedi: 14h00 – 17h00
Dimanches et jours fériés: 14h00 – 17h00

L’ouverture est toujours sur réservation
La visite peut être réservée sur les contacts suivants:
E-mail: cultura@comune.montaione.fi.it
Téléphone: +39 0571 699267

Horaire d’été
Du 1er avril au 31 octobre
Lundi-samedi: 15h00 – 19h00
Mercredi aussi: 21h00 – 23h00 (du 16 juin au 15 septembre uniquement)
Dimanches et jours fériés: 10h00 – 19h00

L’ouverture est toujours sur réservation
La visite peut être réservée sur les contacts suivants:
E-mail: turismo@comune.montaione.fi.it
Téléphone: +39 0571 699255

Attention!
Á partir du vendredi 6 août 2021 l’accès aux Musées ne sera permis qu’à ceux qui son en possession d’un Certificat vert COVID-19 (Green Pass).
Cliquez ici pour plus d’informations.

Les visites ont lieu toutes les heures, pour des petits groupes (max 5 personnes)
Réservation obligatoire.

MODE DE VISITE ET TARIFS ASSOCIÉS:

Ouverture et visite guidée complète (1h)
• Billet complet 5,00 €
• Billet réduit 4,00 €

Ouverture et visite guidée complète (1 heure) + entrée au Musée Civique de Montaione
• Billet complet 6,00 €
• Billet réduit 4,00 €

Ouverture complète et visite guidée (1 heure) + entrée unique au système de musées Empolese Valdelsa (comprend 21 musées)
• Billet simple 15,00 €
• Billet famille 35,00 € (2 adultes + max 3 moins de 18 ans)

Ouverture et visite guidée réduite (30 min.)
• Billet complet 4,00 €
• Billet réduit 3,00 €

Ouvert uniquement pendant 1 heure (réservé aux groupes d’au moins 10 personnes)
Billet total de 30,00 €

Tarif réduit
• les enfants âgés de 5 à 14 ans
• Adultes de plus de 65 ans
• Groupes organisés de plus de 20 personnes
• Étudiants de 15 à 25 ans titulaires d’une CARTE JEUNESSE

Entrée libre
• Enfants de moins de 5 ans
• Visites scolaires dans les écoles de Montaione
• Visites scolaires dans le cadre des projets pédagogiques du Mudev
• Visiteurs et aidants handicapés
• Titulaires de la carte EDUMUSEI
• Visiteurs en représentation institutionnelle

L’accès aux chapelles du complexe monumental “La Gerusalemme di San Vivaldo” s’effectue dans le respect des règles anti-covid en ce qui concerne notamment l’obligation de distanciation interpersonnelle de 1 mètre et le port du masque. L’accès n’est autorisé qu’à un seul membre du personnel à la fois.

L’accueil sur place est fermé au public.
La visite peut être réservée aux adresses suivantes:
E-mail: turismo@comune.montaione.fi.it
Tel: +39 0571 699255

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER